6 astuces pour fidéliser vos bénévoles.

Le bénévolat associatif contemporain a désormais évolué. Le « coup de main » n’existe plus, ou du moins tel qu’il l’ était il y a quelques années. Le bénévolat est désormais basé sur un échange mutuel de connaissances. L’association devra désormais consacrer un certain temps à la gestion de ses bénévoles.

1° Conserver l’ambiance associative

Le bénévole  recherche du confort et de la sécurité en adhérant à votre association. Couvrez ses besoins essentiels et vous parviendrez à le fidéliser et le rallier à votre cause.

2° Un accompagnement personnel

Pourquoi devient on bénévole ? Ceux qui pensent qu’il s’agit encore d’apporter un « coup de main » ou de l’aide font partie d’un temps révolu. Le bénévole en adhérant à une association entreprend désormais une réalisation d’objectifs plus personnels, voire d’ un projet de vie. Il souhaite, par exemple, acquérir des compétences (en informatique…), développer son réseau social, se former, etc… L’association devra donc désormais le suivre dans son parcours et lui offrir des moyens et des perspectives.

3° Une charte du bénévole pour définir un cadre

Au même titre que le salarié, il est intéressant d’établir un contrat d’engagement avec le bénévole afin de définir dès le départ, avec son consentement, les devoirs et obligations. On pourra préciser ses activités au sein de l’association, définir un temps consacré à la réalisation des tâches. Il devra participer aux décisions de l’association en cohérence avec ses actions. Cette charte pourra être intégrée au règlement intérieur, ou rédigée  individuellement.

4° Un tuteur pour un engagement en douceur

L’accompagnement du bénévole est une nécessité. Il n’y a rien de pire pour quelqu’un qui s’investit sur une cause que de se retrouver isolé pour effectuer les tâches qui lui incombent. Prenez l’habitude, du moins au début, de lui attribuer un « tuteur » qui saura l’écouter et l’accompagner dans ses diverses réalisations, canaliser ses énergies et établir un bilan annuel afin de mieux cerner ses aspirations. Un bénévole sera d’autant plus efficace s’il n’est pas livré à lui-même.

5° Anticiper et doubler les postes

Il est important de pouvoir anticiper les départs des dirigeants bénévoles sous peine de se retrouver dans des situations complexes en fin de mandat. Intégrer une équipe dirigeante demande du temps. Là encore un accompagnement pour pouvoir anticiper la fin d’un mandat parait la meilleure solution. On s’efforcera donc de demander à la personne en titre et au suppléant d’exercer les mêmes fonctions afin qu’à terme ce dernier prenne la place de l’autre.

6° La formation pour tous

On ne le rappellera jamais assez, en formant ses bénévoles, l’association se dote de moyens de productivité et de performance tout en participant à leur épanouissement.

En conclusion

L’accompagnement des bénévoles est primordiale au sein d’une association. Pourquoi ne pas créer une commission chargée de leur « bien être » au sein de votre association, afin de cibler le parcours et la personnalité de chacun. Enfin n’hésitez pas à remercier chacun individuellement et en public (lors d’une assemblée générale par exemple). Le bénévolat actuel est volage, acceptez de laisser partir le bénévole de « bon cœur », en saluant le travail accompli.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *